La passion de l'athlétisme

Actualités

Bonjour à tous,
L’ancien site a « crashé ». Grace à Loïc Steffan nous avons pu le récupérer.
Nous repartons donc de zéro ; d’où l’absence d’éléments antérieurs au mois de juin, ou très peu.
Aussi, Joël OLLIVIER se chargera d’y remettre du contenu à son retour des
Championnats du monde Masters en Finlande.
SVP : Ouvrez le site du Club le plus souvent possible, nos Partenaires nous en serons reconnaissants.

Sportivement : Luc OLLIVIER, 06 50 39 93 95
———————————————-

Si vous avez ouvert le Site de l’USCA d’Albi c’est que vous en avez trouvé les coordonnées.
Pour les Courriels (ou Mails pour parler franglais), correspondez de préférence par « aocgaillac@hotmail.fr »
ou, éventuellement, sur « jollivier81@orange.fr » n’utilisez le fixe 05 63 54 97 94 qu’exceptionnellement !…
Pour obtenir des Infos générales :
Joël Ollivier 06 65 47 14 57 — Marie-Christine Fages 06 59 82 39 37 — Corinne Ruffel 06 52 61 15 59 —
Françoise Ozouf 06 79 69 05 39 — Dominique Sérieys 06 49 86 91 19 — Benoît Zavattero 06 86 97 43 51 —
André Verdier 06 85 06 86 16 — Christophe Coutal 06 95 31 03 15 — Philippe Gil 06 22 04 62 27…
_________________________________________________



Très bonnes fêtes de Noël et de fin d’année 2022 à Tous, en espérant mieux en 2023 !
une pensée aux Athlètes, Dirigeants, Entraîneurs, Parents, Partenaires, Supporters

******************************************
Quelques jours de stage au soleil
pour Joann Sérieys qui devait triple-sauter et courir à Bompas le 18 décembre 2022.
C’est fait : 7 »23 au 60 mètres et record tarnais en salle au Triple-saut
avec 14,06 m puis 14,12 m et 14,13 m (862 points)… c’est pas mal du tout cette série !…
******************************************
ATTENTION !… CHANGEMENT D’HEURE !…
Samedi 10 décembre 2022 : 
Assemblée Générale de l’USCA d’Albi à 14 heures 
plus une petite distraction à la Ferme de Pratgraussals, rive droite du Tarn par la rue de Lamothe.
Tous les licenciés du Club sont invités pour cette évocation nécessaire des deux drôles de saisons sportives vécues… 

_________

Rapport d’activité de l’USCA d’Albi pour la saison 2020/2021/2022

C’est assez drôle d’annoncer une Assemblée Générale sur trois saisons et pour tout dire exceptionnel… du jamais vu depuis trois quarts de siècle…
Notre Ministère de tutelle a tellement essayé de nous protéger qu’il nous a contraints à pratiquer notre sport en vase clos alors qu’il est de plein air par excellence. Frédéric Borg nous a aidés en cela en mettant sur le site deux solutions d’entraînement en « coaching » comme on dit en « nov-langue » mais aujourd’hui, qui n’est pas « coaché » ?
Alors, le printemps aidant et les élections aussi, les organismes ont soudain présenté une embellie dont tous les sportifs ont profité en reprenant non seulement le chemin du stade mais aussi celui des performances ; à tout le moins pour ceux qui ont bravé sereinement cette difficile période parsemée d’interdits…
Avec, cependant, une autre façon d’appréhender la pratique sportive mais pas seulement, jeunes et moins jeunes ont installé des sortes de barrières de protection, aussi bien dans leur façon de pratiquer que dans la simple relation humaine…

Dans ce contexte, nous avons tenté de rester sur le « monde d’avant » comme on dit en constatant que nous étions dans « celui d’après ». S’il le veut bien, Daniel vous en dira deux mots tout à l’heure quant aux nouvelles façons de gérer notre discipline… j’ai peur que l’Humain ne représente plus, désormais, que la portion congrue.

Mais parlons plutôt de ce qui nous anime encore, c’est-à-dire, précisément, les Athlètes, Entraîneurs et Dirigeants avec lesquels nous passons de très bons moments, aussi bien les jeunes confirmés tels (Sarah, Joann, Paul, Roman…) que de plus jeunes encore qui montrent le bout de leurs pointes (Justine, Lily-Ann et Roxane, Léna, Jennifer, Tessa, Élena, Emma, Thilya, Angélina, Étan, Nathan, Corentin, Alan, Valentin…), pourtant, parfois, certains sont sollicités ou attirés par des nids construits de brindilles d’or, qu’importe ?… disons-leur bon vent !…
Notre nid douillet est fait de persévérance, d’assiduité, de constance, voire d’efforts, je veux parler de notre escouade d’anciens expérimentés qui montrent l’exemple de la bonne santé avec l’âge en dominant la catégorie Masters en France depuis 8 ans (Geneviève, Françoise, Annie, Cathy, Benoît, François, David, André, Guillaume, Jean-Pierre, Christophe, Jacky, Stéphane, Bernard, Béla et quelques autres dont votre serviteur…), on m’a susurré que certains se préparaient en catimini… 

Il y aurait là de quoi être satisfait, simplement par les résultats sportifs mais tout cela ne procède pas du hasard, une équipe d’Entraîneurs ou d’Animateurs bénévoles de qualité, conseille et stimule nos troupes, renforcée par de précieux Officiels qui nous évitent des pénalités…
Ce tableau élogieux ne masque pas la complexité de notre sport que la Fédération rend encore plus complexe par de trop nombreux championnats parfois montés à la sauvette sur un coup de dés pour satisfaire certains publics ou encore mieux, en obligeant les adhérents à procéder à d’inutiles manipulations informatiques pour activer leur licence…
Je remercie nos équipes organisatrices toujours efficaces, apportant leur compétence non seulement à l’USC d’Albi mais aussi à l’ATP et clubs associés… certes, le nombre d’acteurs, là aussi, a diminué, comme dans d’autres sports… les conditions sanitaires ayant conduit certains à rester devant leur ordinateur, le jeu étant plus fort que le service, saurons-nous les remotiver ou devrons-nous appeler de nouveaux renforts en sachant que les troupes vieillissent…
Un autre élément problématique est né avec le surcoût des carburants, les athlètes hésitent désormais à voyager au-delà du département à moins de nourrir un solide projet.
Il y a longtemps que notre cotisation-assurance était à 99 €uros, pour la première fois, à l’AG de Mulhouse, la Fédération a augmenté sa part de 6 €uros d’un coup cette saison, cela va nous obliger à revoir le coût des licences si nous voulons survivre, sachant que nos Partenaires habituels se disent très impactés par les augmentations énergétiques et nous suivent bien moins.
Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour que l’USC d’Albi demeure un club familial, convivial, en un mot :
humain !… certes, je ne suis pas toujours commode et il m’arrive de m’emballer… veuillez m’en excuser… ces moments d’expression convaincue ne doivent pas cacher la gratitude que je vous dois.
Vous me laissez très souvent admiratifs par vos audaces, vos idées, vos propositions, vos engagements : grand merci !…
Oui ! oui !…  Papy JO vous embrasse sincèrement…

Joël Ollivier, Pdt, 10 décembre 2022, Ferme de Pratgraussals

————————-
Et puis, pour un groupe de sélectionnés sur le volet, anniversaire du Coach jusqu’à pas d’heure !
celui-là a 4000 ans !…
il a vu le Christ dit-on !… aïe Jojo !certains ont dit : « non pas lui !… on va craquer avant !… ».
Hypocrites !Finalement, c’est très beau un olivier torturé par les ans et le temps !

Merci aux nombreux Visiteurs d’une belle soirée en musique balkanique : Christian, Yvanovic, Thierry,
violon, accordéon, flûte traversière et autres…
En complément, notamment sur un air de Brel : Stéphane et Benoît… guitare et trompette… quel Club !…
Merci aussi et surtout à ceux qui se sont employés pour vivre ces moments particulièrement conviviaux !
******************************************
Samedi 3 décembre 2022 : Assemblée Générale de l’ATP (Athlé Tarn Passion dont nous faisons partie) 
à 18 heures, à Saint-Juéry, salle du Capial : Bilan saison, Compte rendu Sections, Élection Bureau, Projets, Récompenses…


Y ont été récompensé (de l’USCA d’Albi) : 
Jean-Pierre Julien, Tessa Baines, Éléna Gabor-Simons, Thimothé Chappert, Alan Baraze, Léna Borg, Jennifer Ngbuanda, Justine Velay, Lyli-Ann Galy, Roxane Galy, Étan Baines, Nathan Munoz, Corentin Béziat…
___________

AG de l’ATP : Rapport d’activité de l’USC Albi pour la Saison 2021/2022

Deux saisons en pointillés, c’est le moins qu’on puisse dire : 2020/21/22…
Nos ministères ayant quasiment bloqué toute véritable activité sportive nous avons été contraints de nous infiltrer dans les infimes interstices restants
ou encore d’inventer de nouvelles formules d’entraînement…
Nous ne sommes pas des intégristes du virtuel mais les ultimes retranchements ne nous laissaient pas beaucoup de possibilités et Frédéric Borg, Prof d’EPS, mit sur le site des séances types minimales à deux niveaux pour essayer de coller aux diverses intentions, projets ou besoins, selon les capacités…
Nos équipes organisatrices ont un peu perdu la main mais ont néanmoins été à la hauteur des diverses situations quelquefois particulièrement délicates…Dans ces espaces réduits, nos Masters ont finalement réalisé des prouesses dans leur jardin, comme on dit, puisque nous avions la lourde tâche avec l’ATP, d’organiser les 35es Championnats de France de cette grande catégorie assortie de 390 podiums soit près de 1200 récompensés en produits du pays.
L’entreprise fut périlleuse et parfois contestée, cependant, les félicitations émanèrent tour à tour des participants, des officiels, des dirigeants de clubs,
des Comité, des Ligues, de la CRAM, des institutions et même de la Fédération, et nous permirent de penser que nos efforts et nos idées ne furent pas inutiles… 25 titres individuels ou collectifs pour l’USC d’Albi nous ont conforté dans le bien-fondé de la pratique de ceux qu’on appelle les seniors en nov-langue, d’ailleurs, nous sommes toujours en tête des clubs français chez les Masters depuis 8 ans et cela continue pour cette saison dont nous parlerons en 2023. Mais l’arbre ne cache pas la forêt puisque Sarah Mandirac et Joann Sérieys ont été accompagnés aux Championnats de France Cadets de Javelot,
de sprint et de triple-saut par Luc Ollivier, omniprésent la saison dernière, après que Paul Rieu ait été qualifié en coupe de France décalée…
Nous sommes très riches à l’USC Albi, non pas financièrement, puisque nous venons de manger la grenouille à deux reprises cette saison, nous sommes riches par nos adhérents bénévoles qui font corps avec le club, rares sont, en effet, ceux qui sont de simples consommateurs sportifs.
Chaque année, certains de nos jeunes font les France, comme on dit, il y en aura encore cette saison 2022/2023, c’est imparable, car nos entraîneurs n’attendent rien d’autre que la concrétisation de leur travail même si la Fédération complique de plus en plus notre gestion associative.
Comme d’habitude, nous mettrons tout à leur disposition pour cela.
Cette année, trois athlètes nous ont lâché (gare aux miracles !) ne les blâmons pas, souhaitons-leur simplement de mieux réussir ailleurs…
Merci à tous nos ressortissants, athlètes, entraîneurs, dirigeants, bénévoles, partenaires, mécènes, amis, supporters, dont certains seront présents
samedi 10 décembre lors de l’Assemblée Générale prolongée de l’USC Albi…
Joël Ollivier, Président de l’USC Albi, 3 déc. 2022

******************************************
44e CHALLENGE INTERNATIONAL DE CROSS JEAN-VIDAL : LESCURE-D’ALBIGEOIS
Après deux saisons covidées sans organisation de Cross-country à Lescure-d’Albigeois par l’AJV et l’USCA,
le dimanche 13 novembre 2022, nous organiserons enfin le 44e Challenge International de Cross Jean-Vidal à Lescure-d’Albigeois,
sous le parrainage de l’Internationale tarnaise Mélody Julien… merci Mélody d’avoir exhaussé notre épreuve !
Nous avions besoin de toutes les bonnes volontés pour conduire cette reprise honorant Jean Vidal, Entraîneur et Créateur de l’USCA en 1941 !…
Nous ne devions pas oublier ceux qui ont tracé la voie, non seulement à notre club mais aussi à l’Athlétisme départemental :
Vidal, Dupuy, Trouilhet, Sénégas, Assié, Suc, Llanas, Charles, Férié, Milhau, Jammes, Rougier, Foulquier, Bourges et quelques autres !…
Merci à tous ceux qui ont permis de réunir près de 600 coureurs à Lescure-d’Albigeois !
L’équipe organisatrice, diminuée par les diverses péripéties sociétales a su réagir avant et après la réunion du lundi 7 novembre 2022,
en effet, cette mission était impossible et nous l’avons réussie, même si, pour la 1re fois de notre histoire associative
nous avons mangé la grenouille financièrement (moins 2700 € avec le Ch. du Tarn de Cross à Cagnac-les-Mines)…

Espérons que d’autres moments seront plus favorables que les deux saisons que nous venons de traverser sur la pointe des pieds !
******************************************
Jeudi 13 octobre 2022 au stadium d’Albi
Patrick Montels, un monument de l’animation télévisuelle
passe voir le stade sur lequel il anima le Championnat de France Élites.


Non ! sa visite n’appelait pas le Championnat de France du 5 kilomètres Running mais le mondial de Billard…
Entre Stéphane et Joël après quelques évocations sportives, essentiellement athlétiques, dont certaines truculentes !

———————————-
Mardi 4 octobre 2022…

Corentin fait des gammes !… ça prend forme…

******************************************

Quelques DATES MASTERS rectifiées, non définitives
2 et 3 octobre 2022 : Ch. France Marche et Épreuves Combinées à Châlon-sur-Saône (mini-bus réservé) ; 17 décembre 2022 : Meeting en salle à Nantes ; 3 au 5 mars 2023 : France Masters à Miramas ; 26 mars au 1er avril 2023 : Ch. du Monde à Torun(Pologne) ; 24 au 26 juin 2023 : Ch. de France piste à Laval ; septembre 2023 : Ch. d’Europe à Pescara ( Italie) ; 30 septembre au 1er octobre 2023 : Ch. France Marche et Épreuves Combinées à ??? ; 16 au 23 juillet 2024 : Ch. d’Europe à Torun (Pologne) ; mars 2024 : Ch. Masters en salle à Lyon ; août 2024 : Ch. du Monde à Goteborg (Suède)…

******************************************


Photo ci-dessus
Si vous passez début août du coté de Port-la-Nouvelle
, allez faire un tour de trampoline sur la plage près de l’accro-branche,
Luc Ollivier
vous y accueillera avec plaisir car il fait fonctionner le super-trampoline géant de notre trésorier Jean-Marc Crouzet
tous les jours à partir de 17 heures… c’est-à-dire après les chaleurs, bien sûr
si vous n’avez pas eu l’occasion d’y aller, tant pis pour vous !… Luc n’est plus aux commandes depuis le 22…
———————————————-

Dans le cadre de « La Caravanne du Sport » liée aux Jeux Olympiques de Paris 2024,
comme l’an passé à Vère-Grésigne, à Garissou et à Cordes,
l’USCA d’Albi a présenté l’Athlétisme à Blaye-les-Mines (Landrevié) le mardi 2 août 2022…
André Verdier et Joann Sérieys ont prêté main forte à Joël, malheureusement, la chaleur a fait peur aux participants
et nous n’en avons eu qu’une vingtaine…
———————————————–

1er Championnat de France de 5 kilomètres
Le dimanche 16 octobre 2022, l’ATP dont nous faisons partie, organise le 1er Championnat de France de 5 kilomètres Running sur le Circuit d’Albi.
Le vendredi 14 sera réservé aux scolaires et le samedi 15 aux Opens (chacun peut s’y inscrire quel que soit son niveau)
Nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés !… et notamment le samedi pour tenir les stands d’épongement et d’autres rôles ! Qu’on se le dise !…
Merci à Marie-Christine, Éloïse et Mathilde Fages, Christine Mandirac, Suzanne et Cathy Huot, Françoise et Stéphane Ozouf, Nadine et René Fabre, Benoît Drouet, Rolland Vaysse, Alexis Cabaye, Gérard Dufrénoy, Guillaume Bonin…

******************************************

Si vous souhaitez adhérer à l’USCA d’Albi
imprimez les deux formulaires que vous trouverez à l’article INSCRIPTIONS (Fiche d’inscription et Certificat Médical) ;
ensuite, soit vous les postez au 9 bis rue des Brus, 81000 Albi, soit vous les envoyez par courriel « aocgaillac@hotmail.fr » 
soit vous les portez au stadium aux horaires d’entraînement (mardi, jeudi, samedi) en demandant Joël Ollivier 
ou Dominique Sérieys ou Françoise Ozouf ou Benoît Zavattero ou André Verdier ou Christophe Coutal ou Philippe Gil 
ou bien, Marie-Christine Fages ou Corinne Ruffel ou Alain Menant, le mercredi après-midi, sur l’annexe, cela, essentiellement pour les jeunes…
ou encore, au stade Lagrèze (piste en cendrée), coté UMT, le mercredi de 18 à 20 heures…

***************************************************



NÉCROLOGIE !
Encore une mauvaise nouvelle ! décidément, l’année qui s’achève ne fut véritablement pas bonne !

Nadine Fabre vient de perdre sa Maman ce matin 19 décembre 2022…
Á 97 ans, Madame Jeanne Guiral, très discrète, avait bon pied bon œil si l’on peut dire puisqu’elle déambulait,
certes avec précaution, et lisait beaucoup avant une récente malencontreuse chute qui l’a contrainte à moins de mobilité…
Toute notre sympathie dans cette épreuve à Nadine et René ainsi qu’à leurs enfants, petits-enfants et proches…
Les obsèques auront lieu jeudi 22 décembre à 14 h 15 à Notre-Dame de La-Drêche


***************************************************
Benoît Zavattero vient de perdre sa Maman, épreuve difficile s’il en est !…
Nous adressons nos condoléances à Betty, Benoît et leurs enfants ainsi qu’à toute la famille et à leurs proches…
Que nos pensées les aident à traverser ces moments extrêmement douloureux en songeant à tout ce qu’a pu transmettre
Madame Zavattero à ses enfants et petits enfants…

***************************************************

Michel Dubec, très amoindri depuis son AVC, nous a quittés fin juin.
Michel a fait longtemps partie de ces bénévoles omnivalents dont tous les organisateurs ont tant besoin. il trouvait une solution à tout problème et avait une réponse immédiate avec les outils adéquats qu’il avait manipulés si souvent avec compétence durant sa longue vie professionnelle…
De plus, il avait toujours une bonne histoire désopilante à raconter avec le plus grand sérieux, alors qu’il semblait dire une blague, cela mettait de l’ambiance aux repas d’après Jean-Vidal…
Huguette a beaucoup veillé sur lui ces dernières années difficiles. Michel nous a accompagné tant qu’il a pu et a transmis le flambeau à Daniel déjà engagé depuis longtemps en Athlétisme (1977) et dans les diverses organisations.

Merci à tous les trois !et sincères condoléances
***************************************************

Michel Mader nous a quittés subitement le 26 août 2022…
sprinter à l’USCA, il amena Jean-Pierre Mader au Club pour travailler le sprint en vue de la préparation au Rugby,
Yves, son père et Rose, sa maman furent aussi impliqués dans les diverses organisations,
son épouse Christine Prades (UA Castres), qui décéda il y a quelques années, fut l’une des meilleures sprinteuses pyrénéennes…
Responsable d’Agences Caisse d’Épargne, Michel favorisa au mieux les partenariats avec son entreprise.
De plus, Michel aimait aussi le foot et créa le club loisirs de Puygouzon dont les résultats en UFOLEP furent remarqués
avant de poursuivre l’activité footbalistique en libre service entre copains à Fréjairolles…
Michel était un peu l’homme orchestre de cette équipe de copains auxquels il va beaucoup manquer…
Toute notre sympathie et notre soutien dans cette épreuve à Lisa, Grégory, aux petits enfants et aux proches !

Les obsèques auront lieu jeudi 1er septembre à La-Drêche, à 14 h 30…

***************************************************

Marie-Jo Revallier nous a quittés, elle aussi, hier au soir 28 août 2022.
Daniel, son épous, est éploré, car Marie-Jo était le véritable chef d’orchestre de cette remarquable famille,
elle embrassait avec une étonnante acuité et un réel détachement tous les problèmes du clan,
car on peut décemment parler de clan à l’endroit de Marie-Jo qui prenait en main avec maîtrise toute les difficultés.
Maman de Jean-Philippe, international d’athlétisme capitaine de l’Équipe de France aux championnats du Monde d’Athènes
et fameux joueur de rugby, Yannick, finaliste aux championnats de France de lancer de poids
et Jordy, également international d’athlétisme au lancer de poids et qualifié au match des 6 nations de cette discipline,
elle n’eut de cesse d’encourager l’un ou l’autre à la même enseigne qu’elle le fit pour Daniel plus couramment appelé Sam
diminutif de Samson, du fait de son exceptionnelle corpulence que dessina si souvent avec brio le peintre Bernard Bistes…
Car Marie-Jo gérait quatre enfants tant Daniel appréhendait la vie avec un enthousiasme et un allant débordants,
tant en athlétisme en qualité de lanceur de marteau et poids qu’au rugby où il participa à la coupe du monde en Afrique du Sud,

il me pardonnera cet écart un peu intimiste !…
D’ailleurs, Marie-Jo et Daniel se connurent dès l’âge de 11 et 13 ans vers 60 années d’admiration et de bonheur
sans la moindre anicroche, sans le moindre reproche, chacun menant ses activités dans une jolie symbiose.
Marie-Jo soulageait bénévolement les douleurs ou les maux grâce à ses aptitudes reconnues de magnétiseuse.
Lorsqu’elle gérait l’Hôtel de Paris, à Gaillac, qui recevait les cassés de la vie, elle faisait preuve d’une rare autorité
face à des pensionnaires difficiles qu’elle remettaient en place en quelques mots clairs et appuyés,
certains s’excusaient en l’appelant «
maman ou tati » et demandaient souvent de ses nouvelles par la suite…
Marie-Jo prenait une telle place affective et physique qu’elle va beaucoup manquer à Daniel, bien sûr,
mais aussi à ses trois fils, ses petits enfants et arrières petits enfants,

Jérémy, Laurie, Dorian, Clémence, Margot, Lilou, Casey, Louise,
ainsi qu’à ses nombreux proches et amis auxquels nous adressons nos très chaleureuses condoléances…
Les obsèques auront lieu jeudi 1er septembre à la Collégiale Saint-Michel, à 14 h 30

***************************************************

Le triple-saut français en deuil !
Tout comme son Collègue Régis Prost, récemment disparu lui aussi et que j’ai longuement cotoyé à l’INSEP (il voulait à tout prix que je me spécialise en longueur), Jean-Hervé Stievenart que nous appelions tous « Stieve » fut un Ami, bien avant qu’il prenne en main Pierre Camara car nous avions sauté en longueur ensemble. Stieve était l’archétype de l’entraîneur qui semblait éloigné de ce qui se passait sur le stade alors qu’il était attentif à tout, comme une omniprésence discrète et toujours efficace parce qu’il respirait le triple-saut, il l’avait dans le corps Avec une espèce de sourire acoquiné, il aimait poser une question technique sur une gestuelle comme s’il n’en connaissait pas la réponse, une sorte de mayeutique sportiveC’est lui qui a absolument voulu que je fasse partie de la Commission nationale des sauts longitudinauxMerci Stieve pour cette confiance !

Nécrologie : Jean-Hervé Stievenart nous a quittés

La Fédération Française d’Athlétisme a appris avec tristesse le décès de Jean-Hervé Stievenart, qui s’en est allé hier, lundi 27 juin, à l’âge de 67 ans, des suites d’une maladie foudroyante. Le triple saut français perd son guide.

Sur le bord des sautoirs, Jean-Hervé Stievenart ne passait jamais inaperçu, malgré sa discrétion. Un peu parce qu’il sortait du rang du haut de son mètre quatre-vingt-huit, légèrement voûté sur la balustrade. Beaucoup parce que c’était vers lui qu’on se tournait pour bénéficier d’un avis technique sûr et direct, tant son regard vif et rieur savait repérer le petit « truc » qui faisait la différence.

Mais avant d’être un entraîneur reconnu, « Stieve », comme tout le monde l’appelait , fut un athlète talentueux, médaillé de bronze à la longueur et au triple saut lors des championnats d’Europe juniors à Duisburg (RFA) en 1973. Certains lui promettaient la mythique barrière des 17 mètres dans la seconde discipline, il s’arrêtera finalement à 16,21 m, et à 7,86 m à la longueur.

Licencié au SC Abbeville jusqu’en 1974, c’est au CA Montreuil 93 qu’il poursuit sa carrière puis qu’il commence à entraîner, à la fin des années 1970. Avec comme modèle Régis Prost, qui l’avait accompagné à l’Insep. « Il a posé les bases de ce qu’est le triple saut actuel en France, estimait « Stieve » en 2018 dans Athlétisme Magazine. Alors que l’école soviétique, qui dominait à l’époque, misait sur la force, il a axé les entraînements sur la vitesse et la fluidité, deux aspects qui sont devenus la norme par la suite. Il est considéré comme le père de la technique du ricochet. »

Fidèle à ces préceptes, le cadre technique, devenu entraîneur à l’Insep, va accompagner dans leur progression un nombre incalculable de triple sauteurs de talent à partir des années 80. Parmi les plus connus, on peut citer Benjamin CompaoréTeddy TamghoPierre CamaraSerge HélanBetty LiseKarl TaillepierreColomba FofanaGeorges Sainte-RoseFrançoise Mbango Etone… Pour, au total, 18 médailles internationales dont 4 titres, qui font du triple saut une des disciplines les plus prolifiques en récompenses dans l’Hexagone.

Au-delà des résultats, « Stieve » était particulièrement attaché à la relation nouée avec les athlètes. « Pour moi, la complicité, la solidarité et le respect mutuel sont obligatoires, confiait-il. Avant d’entraîner des sportifs, j’entraîne d’abord des humains. » Et de raconter l’anecdote suivante : « Je coachais un groupe de filles au début des années 2000, et un soir, j’ai senti une certaine nonchalance, le groupe ne voulait pas trop s’entraîner. Cela m’a surpris, et un peu énervé, je l’avoue. Elles m’ont alors emmené dans une salle car elles avaient préparé une petite fête pour mon anniversaire. J’étais touché. Quand je revois des athlètes, on reparle plus de ce type de moments de vie que d’athlétisme. C’est très rassurant. »

A la retraite depuis le 1er janvier 2021, le coach né à Amiens, qui répondait toujours de bon cœur lorsqu’on le sollicitait pour un avis ou lorsqu’on l’invitait à un colloque, était mu par la volonté de transmettre. « Quand tu as passé ta vie à te consacrer au triple saut, tu n’as pas envie que tout ce que tu as appris et fait s’envole », soufflait-il. C’est donc avec beaucoup de bonheur qu’il avait vu Benjamin Compaoré, son élève depuis 2006, lui succéder en tant qu’entraîneur à l’Insep.

Les mots du champion d’Europe 2014 à Zurich, écrits dans la foulée du départ à la retraite de son mentor, sont le plus beau des hommages : « C’est un homme de l’ombre, qui a apporté énormément de lumière et d’étoiles au triple français. Un vrai passionné, qui n’a jamais cherché ou voulu se mettre en avant. Ma carrière sans lui n’aurait pas été la même. Il a été bien plus qu’un coach. J’ai grandi et évolué en tant qu’homme avec lui et il est devenu un second père pour moi, une référence. »

A sa famille, sa fille Charlène et ses deux petites filles, la Fédération Française d’Athlétisme présente ses condoléances les plus sincères.

***************************************************

******************************************