rubricabrac

Ce nouveau titre est mis en place par notre Webmaster Loïc.
Il est destiné aux informations à caractère général
compte tenu des conditions sanitaires actuelles
qui ne permettent pas le contact et la discussion de groupe en direct
*************************
De Benoît Zavattero, entre autres infos, le 13 novembre 2020 : 
« mercredi : 4 km de « warm-up » (en accélérant de 10 à 14km/h) / 4×4 min 
(en 30”20”10”) soit 4x1km puis footing de récup pour une séance de 8 km.
Vendredi : roue libre sur le vélo d’appartement.
Aujourd’hui : 2 km de chauffe / 8x(30”20”10”) soit 7,8 km + 10×150 m 

(en vite-lent-vite) en 22” puis footing de récup… manque plus qu’un cross !
😁😁😁
 Allez les copains, à bientôt sur la piste, et en forme ! »
**************************
Certains ont bien compris l’enjeu de cette espèce de temps mort…
Joann, Roman, Antoine et d’Autres ont emprunté du matériel pour continuer leur préparation…
très bonne motivation en attendant la reprise !…

**************************
Malheureusement, nous n’avons pas pu organiser
le 44e Challenge international de cross Jean-Vidal le 15 novembre
alors que le temps était cette année exceptionnellement clément

INTÉRESSANT !
La FFA est en train de réfléchir à divers moyens pour organiser
les championnats à venir : départementaux, 1/4 et 1/2 finales et France.
5 propositions émanent de la Commission CNR-FFA du 10 nov. 2020 :
la 1re est à exclure puisque c’est la normalité ;
la 2e serait le National au 15 mars si les élections passaient en juin ;
la 3e l’éclatement des France pour respecter la jauge de 1000 athlètes ;
la 4e l’étalement du National à Montauban sur plusieurs jours ;
la 5e réduction du nombre de partants par épreuve (300) et 4 par équipe.
Il peut aussi y avoir un melting-pot de l’ensemble de ces solutions…
Décision définitive par le Comité Directeur FFA de fin décembre 2020.
Á suivre !
**************************
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Oyez ! Oyez ! Oyez ! Braves gens ! Nos jeunes ont du Talent
Redouan et Antoine se ré-inventent !
l’un, dans l’Automobile (06 24 64 23 27),
l’autre, dans les Parfums Édelweis (07 81 23 61 85)…
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
**************************
Nous voilà à nouveau au placard quant à l’accès au stade,
sans trop savoir pourquoi, l’athlétisme n’étant pas un sport de contact ;
malheureusement, le fait est là, incontournablement contraignant…
C’est le moment de profiter de cet exercice singulier pour essayer
de ne pas trop perdre de temps, c’est-à-dire de se préoccuper de choses
souvent jugées comme secondaires par méconnaissance, négligence
ou prise excessive d’espace-temps par d’autres occupations prioritaires

***
Le sportif lambda se soucie avant tout de son entraînement physique
ou physiologique voire psychologique mais néglige trop souvent l’alimentation,
paramètre de santé pourtant particulièrement important
puisqu’il influe parfois considérablement sur la performance dont rêve
tout acteur sportif, s’infligeant quelquefois pour cela de dures séances.
Tout le monde ou presque a étudié, au collège ou au lycée, les bases élémentaires
de la nutrition (mais souvent, hélas, en terme de calories),
cependant, est-ce vraiment suffisant pour comprendre le mécanisme extrêmement complexe de digestion, d’assimilation, de métabolisme ?
Comment parler de cela sans commencer par la mastication,
souvent négligée, enveloppant les aliments de salive dont le rôle
anticipe l’action enzymatique sur la digestion avant d’arriver à l’intestin
puis d’être évacués (au moins les parties résiduelles) après 24 heures ?
Cet énorme travail organique produit par notre corps nous conduit
à parler des nutriments essentiels que sont protéines, lipides, glucides,
minéraux, vitamines, oligoéléments, fibres et eau pour être simple.
1. Les Protéines (10 à 15%) dont les sources sont la viande, le poisson,
les œufs, le lait, les légumineuses, et qui sont les briques constructrices
de l’organisme (squelette et muscles), elles peuvent donc être animales ou végétales quoiqu’elles se complètent et organisent les acides aminés, acteurs d’un bon fonctionnement cellulaire… Mais Attention !…
Le corps ne sait pas stocker les protéines : il faut en ingérer chaque jour !
2. Les Glucides (environ 50%) trop largement consommés
par gourmandise, sont le carburant des muscles et du cerveau
sous forme de glucose. Les sucres simples (miel, confiture, fruits)
ou complexes (féculents), fournissent une énergie immédiatement disponible et stockable même si les uns sont plus rapidement assimilés que les autres, d’où le concept peu recevable de sucres rapides ou lents.
3. Les Lipides (30 à 40%) trop souvent négligés par empreinte culturelle,
sont notre carburant de réserve assurant la formation cellulaire
et favorisant le bon fonctionnement du système nerveux.
Ils peuvent être visibles (huile, beurre, crème, gras animal)
ou invisibles peut-on dire (fromages, charcuterie, gâteaux).
Ils sont porteurs des fameux Oméga-3 mais également d’acides gras moins appréciables
dont il faut savoir mesurer la consommation.
La seule vraie règle de bonne santé : « Manger de tout sans excès » !
L’alimentation comprend aussi les Minéraux, les Vitamines,
les Oligoéléments, apports essentiels d’équilibre acido-basique
et régulateurs d’influx nerveux, d’où intérêt des légume verts et crudités
et notamment en début de repas (salades) protégeant le bol gastrique…
Mais nous aurons sans doute l’occasion d’affiner ce propos libertaire
dont le caractère ne peut en aucun cas être considéré comme absolu

quoiqu’étant le résultat synthétique de plusieurs ouvrages spécialisés
(1)
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
**************************
Excellente nouvelle : Jade Sérieys est prise à Sciences Po Lyon.
Bravo ! Une super performance pour la sprinter-tenniswoman
et Louise Steffan à Toulouse !
Redouan Kaouari HEC à Grenoble, Antoine Badouraly est Bordelais
bonne suite à tous les quatre et à ceux que nous avons oublié !
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
**************************
(2)
Il est facile d’être critique ! Encore qu’il ne faille pas rester figé sur des principes alimentaires culturels établis en d’autres temps par des gens peu scrupuleux plus pressés de faire du business que de vérifier
ce que les « news » plus ou moins « peoples » ont erronément diffusé
Ce malentendu nutritionnel entretenu à dessein par les médias
nous oblige à être perspicace et à trier le bon grain de l’ivraie…
Manger ne consiste pas seulement à satisfaire son appétit
ou sa gourmandise, il s’agit davantage de faire le plein de comburant
pour assurer une bonne santé c’est-à-dire un bon rendement sportif.
Au sujet des régimes hypocaloriques, le Docteur Hervé Robert dit :
« C’est certainement la plus grande bavure du XXe siècle »…
L’hygiène alimentaire a quelque peu déraillé dans les années 50
emboîtant le pas aux USA où les obèses et cardiopathes sont légion.
Boris Cyrulnic dit bien : « Les préjugés s’étendent sur trois générations ».
Partant de là, on ne peut plus parler d’hygiène alimentaire,
l’habitude faisant obstacle au bon sens eu égard aux nouveaux savoirs…
Ainsi, tandis qu’on ôte désespérément tout corps gras des aliments
on consomme des produits de l’industrie agro-alimentaire si raffinés
qu’ils n’ont presque plus rien de véritablement nutritif à l’image
des plats pré-cuisinés sous « blister » achetés par près de 80% des gens
sous prétexte de facilité, d’ignorance culinaire ou de manque de temps
alors que les dites préparations comportent des colorants, stabilisants,
conservateurs, exhausteurs de goût et autres éléments jugés nocifs.
Le mal étant, on pratique la première méthode trouvée, dite équilibrée
ou diététique concoctée par un businessman éclairé dont le suivi
peut éventuellement donner un résultat éphémère mais illusoire
On l’a déjà dit, la nutrition ne se calcule pas en quantité calorique
ni en masse relative à absorber par type d’aliment, pas plus qu’en apport
vitaminique, protéique, lipidique, glucidique, même respectant les codes.
De plus, la société industrielle occidentale a tellement diminué la qualité
des aliments qu’elle a tendance à les remplacer par des alicaments
pharmaceutiques de substitution fort éloignés du résultat escompté.
Cependant, il faut reconnaître que c’est plus facile que de se préoccuper
de la façon dont on doit préparer les bons produits de proximité rurale
ou des temps de cuisson pour en tirer le meilleur profit énergétique.
Faites l’effort, cela en vaut doublement la peine : de santé et de résultat,
et puis, n’oubliez pas que l’immunité sourit à ceux qui mangent bien,
c’est-à-dire ceux qui ne se nourrissent pas n’importe comment,
il ne s’agit pasde quantité (on mange souvent trop) mais de qualité.
Cette rubrique, je le redis, n’est pas un cours à caractère scientifique
mais la compilation de divers ouvrages écrits par des spécialistes

(2)
**************************
De Benoît Zavattero, entre autres infos, le 19 novembre 2020 :
« Mercredi, 10 kilomètres en fartlek, dont 6 au seuil (cardio 160)
plus 3×330 mètres à 15 km/h (cardio 170)… le Master se porte bien !
alors, bon courage à Vous et gardez la forme et le moral !
»
Notre quintuple champion de France 2020 se porte bien !…
Il vous recommande de signer la pétition suivante :
http://t.mesopinions.com/c/?t=1cf468f-1s-azsf0-040k-129sf1
pour pouvoir à nouveau pratiquer le sport…
**************************
Une annonce vient de nous parvenir :
Devenez Animateur Sportif (Animation, gestion de projets dans le sport)
en 1 an au Lycée Sainte-Cécile, Albi (05 63 46 16 66) dès le 23/11/2020

ou <<It-sainte-cecile-albi@ac-toulouse.fr>> site : lycée-sainte-cecile.com
**************************
Nous avons parlé de Minéraux, Oligo-éléments et Vitamines
mais de quoi s’agit-il puisque ces nutriments ne sont pas énergétiques ?
Certes, ils ne sont pas énergétiques mais notre organisme en a besoin, absolument, ces métaux colloïdaux sont des catalyseurs chimiques…
Ils sont des modificateurs de terrain et des agents d’autodéfense
et favorisent tous les échanges biologiques : respiration, nutrition…
Ils participent à l’équilibre acido-basique, à l’influx nerveux…
Le Calcium permet la bonne croissance osseuse, la Vitamine D le booste.
Les produits laitiers apportent ce minéral comme certains légumes verts
et certaines eaux minérales. Il est très important dès l’enfance.
Le Phosphore aide l’apport Calcique dans la minéralisation du squelette.
On le trouve dans les produits laitiers, la viande, le poisson, les œufs…
Le Fer est un composant globulaire essentiel, sa carence rend anémique.
La femme en a particulièrement besoin en période de fertilité.
Les sources en sont la viande rouge, le boudin, le foie et certains légumes
qui ne le synthétisent pas toujours favorablement.
La Vitamine C le booste (agrumes, cassis, kiwis)…
Le Magnésium équilibre les apports minéraux et joue, lui aussi, un rôle
non négligeable au plan nerveux, osseux et stimule la réaction chimique.
Les céréales complètes, les légumes secs, le cacao et certaines eaux minérales en sont la source… Relaxant naturel, il combat le stress…
Le Sodium est capital, il assure la pression artérielle et l’influx nerveux.
Le Chlorure de sodium manque rarement, l’industrie agro-alimentaire
l’utilisant largement : 1 gramme de sel = 0,4 gramme de Sodium.
Le Potassium complète l’action du Sodium. Les fruits et légumes
en sont riches et favorisent la transmission de l’influx nerveux et le bon fonctionnement cardiaque, sa carence expose aux troubles rythmiques…
**************************
De Benoît Zavattero, entre autres infos, le 21 novembre 2020 :
« samedi, 4 km (de 10 à 15 km/h) et 4 km en 12 blocs selon structure suivante (100 m en 15″ + 233 m en footing)… »
et Vous ? que faites-vous ? dit-il !… Ne vous endormez pas !
**************************